La vente directe (F2F) observe un regain d’intérêt non négligeable depuis une décennie et c’est en France que c’est le plus marqué. En 2016, le marché français de la vente directe a généré 4,28 milliards d’euros, comparé à 4,14 en 2015, soit une hausse de 3,4% en un an.

La vente directe revient en force comme canal d’acquisition après ses jours de gloire dans les années 80 et 90 (et avant le boum internet). L’hexagone occupe actuellement la neuvième place des plus gros marchés de vente directe dans le monde – en 2016, le marché global européen représentait quelques 33 milliards d’euros comptabilisant environ 15 millions de professionnels de la vente directe (une augmentation de 3,9% par rapport à 2013).

Bien que certaines méconceptions ou scepticismes existent encore à l’égard des vendeurs en porte-à-porte, les sociétés modernes ne peuvent se passer de ce canal d’acquisition refaisant surface.

Mais comment expliquer la croissance spectaculaire d’un tel secteur ? La réponse est en deux volets : les canaux traditionnels d’acquisition sont bouchés, sans visage et plein de distractions. Quoi de mieux qu’un Brand Ambassador bien informé interagissant directement avec votre public cible à propos de votre marque ou produit ? Cette capacité à créer une interaction de marque positive, de voir et entendre de manière tangible les bénéfices du produit et de converser avec quelqu’un qui connaît votre marque sous toutes les coutures et en est un fervent défenseur.

La simplicité offerte par le statut VDI est aussi un bénéfice évident : Il facilite l’entrée dans cette opportunité de carrière exponentielle et la rend attractive. Plus de 670 000 personnes travaillent dans le secteur en plus des 63 000 fonctions de support, de recherche et développement et de maintenance.

Sur les trois dernières années, tawkr a créé 20 fonctions de support tout en offrant des opportunités pour des centaines de personnes d’être formées à la vente directe. Aujourd’hui ce ne sont pas moins de 250 représentants commerciaux dans la région qui contribuent à la croissance de la vente directe en France. A noter la croissance massive de la division alimentaire (passant de 17% du marché total en 2013 à 32% en 2016).

Cette croissance ne fait que commencer et chaque jour nous recevons de plus en plus de demandes et de questions de la part de partenaires potentiels voulant élargir leurs canaux d’acquisition. Les entreprises centrées sur la tech et le digital suivent aussi cette tendance car c’est la plateforme idéale pour présenter leur produit et d’assurer plus de clients engagés grâce à une première interaction impactante.

Quoi de mieux ? Présenter un produit, une technologie ou un service avec passion directement en face-à-face, ou attendre que le client le trouve potentiellement en ligne par lui-même ?